Le recrutement à distance : tendance ou nouvelle norme ?

Le recrutement à distance : tendance ou pratique qui va durer ?

Le recrutement à distance va-t-il devenir la norme ?

Crise sanitaire oblige, les entreprises ont dû se mettre au recrutement à distance pour pouvoir continuer à recruter. Tout comme le télétravail, les entretiens à distance ont d’abord été perçus comme une contrainte, avant de prouver leur intérêt. Si bien qu’aujourd’hui, les entretiens d’embauche sont encore nombreux à être effectués via Internet. Ils semblent même être appréciés par tout le monde (candidats et recruteurs). Vous êtes en droit de vous demander : est-une tendance liée au Covid-19 ou est-ce amené à durer ? Éléments de réponse dans cet article.

Le recrutement à distance s’est avéré bien pratique pour recruter pendant le Covid-19.

Pour limiter la propagation du coronavirus, le Gouvernement a incité au télétravail autant que possible. Les entreprises ont été poussées à revoir leurs façons de travailler… et de recruter ! C’est ainsi que de nombreux recruteurs furent contraints de réaliser leurs embauches à distance.

Il est vrai que le recrutement à distance n’a rien de nouveau. C’est le fait qu’il ait été imposé qui est inédit (compte tenu des normes sanitaires). En effet, à cause du Covid-19, difficile, voire impossible, de se réunir physiquement (surtout pendant la période de confinement). Difficile donc de rencontrer des candidats dans ces conditions.

Attention toutefois : l’entretien à distance possède des limites.

Compte tenu de sa praticité, le recrutement à distance est en passe de devenir la norme. Notamment pour les cabinets de recrutement et pour les premières étapes des process de recrutement des entreprises. Toutefois, il n’est pas certain que tous les entretiens s’effectuent à distance une fois la crise sanitaire passée. Car l’entretien à distance a des limites, qu’il convient de prendre en compte.

Les rapports humains peuvent être biaisés par la distance et par la caméra. Sans un échange direct et la gestuelle propre à un entretien physique, ce n’est évidemment pas pareil. Avec la webcam, à la limite, il est possible de percevoir des éléments. Mais si l’entretien se fait sans l’image, cela devient encore plus compliqué en termes d’interactions sociales.

De plus, durant un entretien en ligne, il n’est pas toujours facile de cerner les réponses et les réactions de votre interlocuteur. Ce qui peut s’avérer source de mauvaises interprétations, voire de gènes, pouvant desservir le candidat. De son côté, le recruteur a davantage de mal à évaluer les réactions du candidat.

Autre point négatif de l’entretien à distance : le risque de problèmes techniques. Il est extrêmement frustrant pour tout le monde de ne pas se comprendre et de demander sans cesse à l’autre de répéter. Aussi, que vous soyez recruteur ou candidat, vérifiez bien que tout fonctionne bien en amont du rendez-vous : connexion, micro, webcam, batterie de l’ordinateur, etc.
D’ailleurs, pensez à vous comporter exactement comme dans un entretien physique. Soyez professionnel et présentable, même si vous vous trouvez actuellement dans votre chambre. Il en va de votre crédibilité. Pensez donc à éloigner les objets et les personnes susceptibles de vous distraire : photos personnelles, machine à laver en marche, enfants…

Au début perçu comme une contrainte, le recrutement à distance a été accepté par tout le monde. Recruteurs, candidats et clients apprécient désormais la praticité du recrutement 2.0. Si bien qu’il est aujourd’hui souvent plébiscité : malgré le confinement, les recruteurs ont pu continuer de travailler et les candidats ont eu la possibilité de se faire recruter.

D’ailleurs, par recrutement à distance, nous entendons aussi bien les étapes en amont du process (candidature, sourcing, qualification téléphonique) que les dernières étapes (promesse d’embauche, signature du contrat de travail).
Le recrutement en ligne rend ainsi possible la réalisation d’un process de recrutement 100 % à distance. La promesse d’embauche peut en effet être transmise par mail. Même le contrat de travail est susceptible d’être signé à distance, grâce à la signature électronique. Quant aux documents légaux permettant de finaliser l’embauche (carte d’identité, adresse, RIB, numéro de Sécurité sociale, etc.), ils peuvent être scannés et envoyés numériquement.

Plus qu’une tendance, le recrutement à distance répond à des besoins de société.

Le digital a été une réponse efficace à la crise du coronavirus. Alors c’est vrai, il faisait déjà partie de notre quotidien avant cette période. Mais ce type de crise a tendance à amplifier et à accélérer des phénomènes de société. C’est complétement le cas avec la digitalisation du travail, et par extension la digitalisation du recrutement.

Le principal avantage du recrutement à distance est de ne pas avoir à se déplacer physiquement. Cela s’avère bien pratique si le candidat et le recruteur sont géographiquement éloignés l’un de l’autre. Pour un premier entretien, faire venir le candidat de l’autre bout de la France n’est pas toujours envisageable, compte tenu du coût et du temps que prend un tel déplacement. Il en est de même en Île-de-France, où les transports peuvent rendre le trajet incertain en heure de pointe.

Les entretiens de présélection, notamment réalisés par un cabinet de recrutement, peuvent se faire à distance dans un premier temps. Cela facilite également la rencontre dans le cas où il s’avère difficile de trouver une date à laquelle tout le monde est disponible : le recrutement en ligne permet ainsi une meilleure souplesse horaire.
L’entretien par téléphone ou en « conf call » (visioconférence) permet de gagner en réactivité. Il répond donc à des enjeux forts de la société actuelle, où tout un chacun est en quête de davantage de temps. Cela dit, ce type d’entretien va-t-il empêcher la pratique du « ghosting » ? Là est toute la question.

L’entretien à distance devient la norme en entreprise

Recrutement en ligne : quel outil choisir ?

Le choix de la solution que vous allez utiliser pour l’entretien à distance est également déterminant. C’est pourquoi nous vous avons compilé les outils de visioconférence les plus utilisés par les recruteurs pendant le confinement. Les voici :

  • Skype, l’outil gratuit le plus populaire (il y a de grandes chances que vos interlocuteurs l’aient déjà installé) ;
  • Zoom, un logiciel de conférence gratuit, à condition de ne pas dépasser 40 minutes d’appel ;
  • Whereby, un outil gratuit s’il y a moins de 5 participants ;
  • Google Hangouts (devenu Google Meet), gratuit si vous possédez un compte Google.

Le recrutement à distance a donc connu un grand intérêt avec la crise du Covid-19. Va-t-il devenir la norme pour autant ? Tout nous porte à croire que oui, mais plutôt pour les entretiens de présélection (en entreprise ou en cabinet de recrutement). Bien que très pratique, l’entretien à distance a quelques limites. C’est pourquoi les entretiens physiques auront toujours la préférence des recruteurs dans les dernières étapes des processus de recrutement.
Vous souhaitez recruter aux côtés d’un partenaire de confiance ? Vous voulez être recruté ? Contactez-nous dès à présent.